simplifiez votre edi en l'externalisant
+33 4 81 91 79 99

Les flux EAI ou comment améliorer la gestion des flux de données dans l’entreprise ?

Flux EAI

Les flux EAI sont les flux de données qui vont circuler dans votre système d’information et entre vos différents applicatifs. La qualité d’un EAI (Entreprise Application Integration) est sa faculté de prise en charge des flux d’information de l’entreprise. En effet il est attendu du déploiement d’un EAI, l’interopérabilité et l’échange de services inter-applicatifs.

Les passerelles point à point.

En l’absence d’un EAI, faire communiquer des applications autonomes nécessite le développement de passerelles point à point. Ces passerelles capables de faire communiquer des applications de plus en plus spécialisées et nombreuses, de technologies différentes, complexifient le système d’information pour vos flux EAI.

Le syndrome spaghetti

Pour que N applications échangent de façon bidirectionnelle entres elles, il faut développer n(n-1) passerelles point à point. C’est à dire pour une Gestion Commerciale, une Gestion de production, une Supply Chain Management, une Comptabilité, une prise de commande en ligne et une Station EDI, soit 6 applications, il est nécessaire de développer et de maintenir 30 passerelles toutes différentes.

Flux EAI syndrome spaghetti

Un ensemble complexe d’interfaces est alors créé, « un plat spaghetti », difficile à maintenir, à contrôler et à faire évoluer en même temps que le système d’information. Et cette stratégie de liaisons point à point, va aussi s’avérer coûteuse en temps et en dépenses. Selon les études récentes des cabinets Gartner Group et Forrester Group, les entreprises dépensent annuellement plus d’un tiers de leur budget informatique au développement et à la maintenance de passerelles point à point.

La rationalisation de la gestion des flux EAI

Un projet EAI va rationnaliser et simplifier votre système d’information. En effet l’EAI remplace le « plat de spaghettis » par un « réseau d’applications » intelligent.

Chaque application est connectée via connecteur bidirectionnel. Finalement, là où il fallait n(n-1) passerelles pour que toutes les applications du système d’information puissent échanger entres elles, il suffit d’un seul connecteur par application. Pour les applications récentes ce connecteur sera une API (Application Program interface) ou un Web Services. Pour les applications propriétaire, les éditeurs proposent des bibliothèques de connecteurs. Dans le cas contraire il est nécessaire de développer des connecteurs spécifiques pour votre flux EAI.

Les DSI (Direction de Systèmes d’Information) vont alors pouvoir se concentrer uniquement sur les processus métier de l’entreprise. Ceux-ci managerons les flux dans l’architecture EAI.

L’identification des flux EAI

Phase 1 – L’urbanisation des flux

Première étape d’un projet EAI, la phase d’étude appelée urbanisation. Cette étude permet de recenser les logiciels, les bases de données, les traitements métiers, les règles métiers, les applications qui mettent à jour les données.

De fait, le but est d’obtenir la cartographie la plus complète des flux d’information. Cette analyse pouvant être menée avec des outils de type BPM (Business Management System).

Phase 2 – Le pilotage des connexions

Ensuite grâce à l’interface graphique (GUI) de l’EAI, il sera alors facile de piloter les connexions entre applications. Mais également de superviser les flux de données en circulation. On pourra ainsi :

  • Décrire les règles de traduction et de conversion,
  • Paramétrer les différentes règles de routage,
  • Planifier les échanges,
  • Consulter les journaux,
  • Gérer les erreurs.

Les avantages obtenus par la gestion des flux EAI

La mise en œuvre d’un EAI est structurant pour l’entreprise.

  • En réunissant les applications métiers en un seul réseau
  • Une simplification de la vision du système d’information,
  • La suppression des interfaces point à point,
  • En facilitant les évolutions du système d’information :
    • Ajouter, remplacer ou modifier une application ne perturbe pas l’ensemble du réseau, un seul connecteur est à changer ou à reconfigurer,
    • Intégrer les sites Internet et Extranet dans le système d’information,
    • Échanger avec les applications externes et mobiles,
  • En sécurisant les données traitées :
    • Eviter la multiplication des sources et des saisies, toutes les applications accèdent et partagent à la même source de données,
    • En privilégiant les flux métiers entre applications en s’émancipant des contraintes techniques,
    • Et aussi en obtenant des économies en termes de coûts de maintenance sur les interfaces, que Gartner Group évalue à plus 25% annuel.

Depuis plus de 30 ans Tenor accompagne les entreprises dans la gestion de leurs données. Pour  la mise en œuvre de votre projet EAI logiciel consultez aussi cet article sur l’Architecture EAI. Découvrez aussi toutes les solutions EAI de Tenor pour l’infrastructure de votre système d’information.