simplifiez votre edi en l'externalisant
+33 4 81 91 79 99

10 bonnes raisons de passer au Master Data Management

10 bonnes raisons de passer au Master Data Management
18/02/2021

Vous vous demandez encore si vous aller passer au Master Data Management !!!

Voici 10 raisons pour le faire dès à présent. 10 raisons qui expliquent pourquoi la gouvernance des données est une priorité pour les entreprises. Que le MDM ou Gestion des Données de référence (GRD) est la solution idéale pour référencer, contrôler, synchroniser, diffuser des données de qualité dans l’entreprise. Et aussi vers ses partenaires, ses clients et le public.

Mais avant de détailler les 10 raisons de passer au Master Data Management, nous devons définir, Qu’est-ce qu’une donnée de référence ?  Et quelles sont les fonctions d’un MDM ?

Qu’est-ce qu’une donnée de référence ?

Une donnée de référence est une information métier de base pour l’activité de l’entreprise. L’identifiant client, le code produit, le compte fournisseur sont des données de référence pour l’entreprise. Elles sont partagées et utilisées par les différents services de l’entreprise : Production, Comptabilité, Vente, Logistique, SAV, etc…

Quelles sont les fonctions d’un MDM ?

Le MDM ou Gestion des Données de Référence (GDR) a pour fonctions de :

  • Construire le référentiel des données métiers de l’entreprise,
  • Organiser l’acquisition et la validation des entrées (saisie, intégration),
  • Synchroniser les données entre les différentes applications logicielles de l’entreprises,
  • Diffuser les données vers les applications, mobiles, plateformes EDI, sites internet.

10 raisons métiers et techniques de passer au Master Data Management

5 raisons métiers et 5 raisons techniques qui expliquent en quoi la gestion des données de référence est au cœur de la stratégie de l’entreprise.

5 raisons métiers de passer au Master Data Management

Valoriser les données

Les flux de données reçus par l’entreprise sont continus et conséquents. Avant de les introduire dans le Système d’Information il est nécessaire de les valoriser. C’est à dire les nettoyer, filtrer les données inutiles, fausses. Puis les classifier en distinguant les informations stratégiques des informations d’exploitation.

Disposer de données de confiance, exactes et fiables

Sans données de confiance les conséquences pour l’entreprise sont des risques :

  • De non-conformité d’informations comptables, financières et commerciales entraînant des sanctions importantes,
  • D’insatisfaction des clients, les experts estiment les pertes consécutives à cette insatisfaction à plus de 10% du chiffre d’affaires.
  • De démotivation des personnels de l’entreprise confrontés à un surplus de travail de vérification et de correction.

Gagner en productivité avec des données immédiatement accessibles et compréhensibles

Des données immédiatement disponibles et compréhensibles dans un format attendu permettent de réduire les cycles métiers :

  • La mise en place d’automatismes tel le P2P (Procure to Pay),
  • Le déploiement des EDI (Echange de Données Informatisé).

Et faciliter aussi le développement du télétravail, avec des accès distants, performants et sécurisés aux données de l’entreprise.

Gagner en agilité avec des données actualisées et pertinentes

Des données toujours actualisées et pertinentes apportent à l’entreprise des avantages concurrentiels :

  • Un Time To Market réduit, pour les mises sur le marché de nouvelles offres
  • Une mise en œuvre rapide des réglementations (RGPD, normes IFRS),
  • Une anticipation des évolutions de normes environnementales, sociales.

Gagner en communication avec des données ciblées et vérifiables

Une communication maitrisée permet de valoriser l’image de l’entreprise auprès de ses clients de ses partenaires et du public. Cela consiste d’être en mesure de diffuser une information précise, exacte, claire et authentifiée.

5 raisons techniques de passer au Master Data Management

Améliorer la qualité des données de références

L’entreprise, ses services, ses collaborateurs ont besoin de données de qualité, prêtes à être utilisées. Passer au Master Data Management doit permettre de :

  • Veiller à la qualité de la donnée livrée : suppression des données erronées, incomplètes, non-conformes,
  • Garantir la traçabilité métier pour les besoins d’analyse et les exigences réglementaires.

Diminuer les coûts de gestion des données

Il est reconnu que 5% des données saisies manuellement sont erronées, en cause des erreurs de codification, des fautes de frappe, d’orthographe. Laisser ces données dans le Système d’Information entraine des surcoûts pour les identifier, les corriger. Le MDM devra mettre en place le principe d’une donnée, une seule saisie, une validation.

Gérer la diffusion d’une information cohérente en temps réel

L’intégration au SI d’un middleware de distribution des données de référence permet de garantir la diffusion d’une information en temps réel entre les applications logicielles. Et aussi vers les plateformes EDI, les API, les Web Services. Cela permettra la suppression des traitements batch sources de temps d’attente et souvent couteux à maintenir.

Assurer l’adaptation du référentiel de données aux changements de l’écosystème

Le référentiel des données de l’entreprise doit être en capacité d’intégrer les changements de l’environnement concurrentiel, financier, fiscal, réglementaire de l’entreprise :

  • Etre en mesure d’intégrer de nouvelles données et informations, et de les traiter pour les diffuser,
  • D’adapter les procédures de contrôles, de validation aux nouvelles normes et exigences réglementaires.

Répondre aux besoins de non-discrimination

Et enfin pour prémunir l’entreprise contre toutes pertes de données, contre toutes tentatives de fraude, d’être conforme aux règlements sur la protection des données :

  • Un stockage des données conforme au niveau d’exigence de fiabilité et de résilience,
  • Des procédures de journalisation, d’historisation, de versionning des données,
  • Des accès aux données et informations restreints selon des profils d’utilisateurs.

3 outils pour la maîtrise d’ouvrage d’un MDM

Passer au Master Data Management est un projet d’envergure. En effet, la mise en œuvre d’un projet MDM repose sur le déploiement d’une ou plusieurs solutions logicielles, nous citerons :

ETL, Extract Transform Loading

Un ETL a pour fonction d’extraire les données des applications, des bases de données (définition ETL). Ensuite de les consolider, de les standardiser dans un même format avant de les charger dans un entrepôt de données ou Wharehouse. Ainsi elles seront communes et partagées entre tous, tant pour l’exploitation que pour le décisionnel.

EAI, Enterprise Application Integration

Un EAI organise et gère les échanges d’informations entre les applications du SI dans un seul réseau (c'est l'un de ses nombreux avantages). Les informations sous forme de messages sont échangées et partagées en temps réel dans un format commun. Les passerelles point à point sont supprimées, c’est la fin du syndrome spaghetti couteux à maintenir.

ESB, Enterprise Service Bus

Un ESB est une technologie d’EAI. Un ESB est un Bus auquel les applications se connectent via leurs Web Services et des API. Cela permet alors aux applications d’interagir en temps réel entre-elles. Les ESB sont adaptés aux échanges de données à fréquence élevés avec une faible volumétrie.

En sommes le MDM préfigure de nouveaux enjeux pour votre entreprise.

Passer au Master Data Management c’est répondre aux nouveaux besoins des entreprises :

  • - L’évolution des architectures des Systèmes d’Informations. Les grandes applications horizontales telles les PGI, ERP sont remplacer par des applications spécialisées. Ces applications communiquent entre-elles en temps réel par échange de données et d’informations. Ces applications sont implantées dans des modèles hybrides Cloud, sur site, services Web, leurs interconnexions exigent de plus en plus de technicité.
  • - Et aux nouvelles sources de données. Le Big Data, l’IoT (Internet Of Things), les réseaux sociaux fournissent aux services marketing, commerciaux, techniques des flux de data de plus en plus conséquents. Qu’il faut analyser et valoriser, es entreprises qui les premières y parviennent, prennent un avantage concurrentiel.

Depuis plus de trente ans, Tenor accompagne les entreprises dans la gestion de leur données en proposant des solutions innovante d’EAI, des solutions EDI ou encore des outils de dématérialisation fiscale. Si le sujet vous intéresse, n’hésitez pas à consulter notre article sur la définition du Master Data Management ou celui sur la différence entre EAI et ETL.

Contactez nos équipes pour lancer rapidement votre projet.