simplifiez votre edi en l'externalisant
+33 4 81 91 79 99

Evolution des nouveaux standards EDI dans l’automobile

Evolution des nouveaux standards EDI dans l’automobile
09/07/2021

La grande force des standards EDI normés est leur capacité à évoluer facilement. Nouveaux besoins métiers, nouvelles contraintes logistiques, nouvelles réglementations. Les organisations de standardisation de l’EDI mettent à jour leurs standards, publient de nouvelles préconisations et anticipent les réglementations à venir.

Dans cet article, nous faisons un point sur les dernières évolutions des standards EDI dans le monde de l’automobile. Un nouveau message DESADV pour gérer les flux d’emballages, de nouvelles informations à transmettre à la suite du BREXIT, la préparation à la facture électronique obligatoire. Un ensemble de question à prendre en compte pour la mise en place de l'EDI.

La gestion des flux d’emballages

L’emballage est un élément essentiel de la chaîne logistique. En effet, dans le secteur automobile les emballages circulent entre les chaînes d’assemblage des constructeurs et les différents équipementiers. L’emballage doit être disponible à temps chez l’équipementier pour éviter les retards d’expédition des pièces aux chaînes.

L’absence d’une gestion partagée entre opérateurs

Le constat, la gestion des emballages n’est pas une priorité de la chaîne logistique :

  • La gestion des emballages est souvent manuelle,
  • Les messages EDI ne prennent en compte que les emballages que partiellement,
  • Les emballages sont traités dans les ERP, les Gestions Commerciales de façon variable et souvent en marge des fonctions principales.

Les conséquences sont : des erreurs récurrentes, des litiges nombreux, des pertes d’emballages, des commandes exceptionnelles pour corriger, des stocks non optimisés, des coûts d’emballages non maîtrisés.

Une gestion automatisée des emballages apporte une meilleure rentabilité, des économies de frais de gestion, une sécurité des approvisionnements. Et enfin une moindre empreinte carbone de part des stocks au plus juste et une réutilisation optimale des emballages durables et consignés. En 2019, ODETTE fait des propositions de nouveaux messages EDI pour gérer les flux d’emballages vides dans les standards EDI automobile.

ODETTE et de GALIA publient un nouveau DESADV

A partir des propositions d’ODETTE, GALIA publie en février 2020, une mise à jour du message d’avis d’expédition DESADV D96A (AVIEXP 5.3).

Ce nouveau profil GALIA du DESADV intègre tous les éléments d’emballage des pièces expédiées. L’objectif est de supprimer les saisies manuelles des informations des emballages.

La structure et le contenu du nouveau DESADV restent identiques à la version précédente 5.2. Il y a désormais en fin de message un nouveau bloc qui contient la description des éléments d’emballages transmis. Cette façon de procéder permet de garantir la compatibilité descendante de la nouvelle version avec la précédente.

Publié en février 2020, le nouveau standard DESADV peut dès à présent être utilisé. Il n’est pas nécessaire d’attendre que tous les partenaires EDI soient prêts, en effet :

  • L’ajout d’un bloc en fin ne perturbe pas les systèmes qui ne sont pas encore en mesure de l’interpréter,
  • Les informations emballages géré peuvent soit être attachés à l’expédition soit être différenciées par UM expédiée.

L’avantage de pouvoir dès à présent migrer les messages DESADV au nouveau profil D96A le permet d’anticiper dès aujourd’hui leur mise en production. Et d’acquérir un avantage concurrentiel dès que Renault, Stellantis, demanderont à leur sous-traitance de passer à cette nouvelle version du DESADV.

Pour aller plus loin DESADV D96A : GALIA met à jour le profil AVIEXP en version 5.3

L’impact du BREXIT sur la chaine logistique

Pour fluidifier les échanges entre le Royaume-Uni et l’UE, les Douanes ont mis en place une « Frontière Intelligente ». Depuis janvier 2021, cette nouvelle organisation amène des changements.

De nouvelles codifications

Toutes les entreprises devront être identifiées avec un EORI (Economic Operators Registration and Identification ou numéro d’enregistrement et d’identification des opérateurs économiques).

Toutes les marchandises exportées ou importées devront être identifiées avec un code SH (Système Harmonisé).

Les EORI et les codes SH sont disponibles auprès des Douanes.

Une mise à jour des messages EDI, ASN, DESADV

Les messages ASN ou DESADV, les listes de colisage prendront en charge de nouvelles informations. Ces informations devront être obligatoirement ajoutés ou mis à jour dans les messages transmis.

Les constructeurs automobiles, les OEM (Original Equipment Manufacturer) et leurs prestataires EDI mettent à jour et communiquent les nouvelles spécifications EDI.

Pour aller plus loin, redécouvrez l'article : BREXIT Quelles incidences sur l'EDI et les factures ?

La facture électronique obligatoire

La réglementation de la facture électronique change profondément à compter du 1er janvier 2023.

Les échéances à compter de janvier 2023

La loi prévoit l’obligation de la facture électronique entre assujettis à la TVA à compter du 1er janvier 2023 et au plus tard au 1er janvier 2025.

Un amendement à l’article 153 a été déposé le 6 novembre 2020 par le gouvernement pour la loi de Finances 2021, précise le calendrier de mise en application :

  • 1er janvier 2023, obligation d’accepter des factures au format électronique, pour toutes les entreprises.
  • Obligation d’émettre des factures électroniques au :
    • Au 1er janvier 2023, seules les grandes entreprises sont concernées,
    • Dès le 1er janvier 2024, les ETI,
    • A partir du 1er janvier 2025, toutes les entreprises, TPE et PME.

Les impacts sur la facture EDI

Le rapport de la DGFIP préconise de conserver les plateformes EDI existantes pour l’émission et la réception des factures. Cependant les plateformes seront dans l’obligation de transmettre à la DGFIP, Direction Générale des Finances Publiques, les informations de facturation permettant l’établissement d’une pré-déclaration de TVA.

Les formats de factures existants resteront acceptés dans un premier temps. Cependant à terme les formats mixtes comme Factur-X seront privilégiés par l’administration fiscale. Pour aller plus loin Facture électronique de nombreuses évolutions pour 2023

Agilité, Adaptabilité, Anticipation des standards EDI

Les trois cas, Gestion des emballages, BREXIT, Facture électronique obligatoire, illustrent tout l’intérêt de l’EDI pour les échanges électroniques des données logistiques et commerciales. L’EDI démontre sa capacité à être au service des entreprises.

Agilité

L’EDI permet aux entreprises d’être agiles. La migration vers le nouveau DESADV D96A peut s’effectuer dès aujourd’hui, sans impact sur les solutions EDI et des ERP. L’avantage sera d’être immédiatement opérationnel dès que le passage à la gestion électronique des flux d’emballages sera acquise par les donneurs d’ordres.

Adaptabilité

Les messages EDI sont facilement adaptables pour prendre en compte de nouvelles informations. Avec le BREXIT, de nouvelles informations doivent être transmises, les entreprises et leurs prestataires EDI adaptent les messages ASN, DESADV, dans les délais plus brefs.

Anticipation

Les entreprises qui envoient et reçoivent des factures électroniques via EDI sont d’ores et déjà conformes à la nouvelles réglementation 2023. Seules les plateformes devront transmettre des informations à la DGFIP.

En conclusion, les standards EDI automobile évoluent depuis leur création pour s'adapter aux besoin de la filière. De fait, la filière automobile ne se trompent pas en faisant évoluer constamment ses messages aux nouveaux besoins et nouvelles normes.

Depuis plus de 30 ans Tenor accompagne les industriels du secteur dans la mise en œuvre de leurs EDI en proposant des solutions EDI sur mesure (WebEDI / EDI On Premise / EDI SaaS). Découvrez nos offres et lancez votre projet rapidement. Contactez nos expert EDI !