L’EDI grande distribution un outil indispensable pour le secteur

L’EDI grande distribution a été l’une des avancées majeur du secteur de la grande distribution. En effet les entreprise du secteur sont des pionniers en terme d’EDI (échange de données informatisées). En effet, depuis plus de 30 ans, on y remplace les documents papier par les échanges électroniques pour maîtriser les coûts et rationaliser la chaîne d’approvisionnement.

Découvrez comment le secteur de l’industrie utilise l’échange de données informatisées et quels sont ses challenges de demain.

Les particularités du secteur de la grande distribution

Les contraintes du secteur de la grande distribution

Les grandes surfaces et les grandes surfaces spécialisées ont une structure de supply chain unique. De fait, dans la gestion des stocks et la rapidité des ventes sont autant de points importants. De même, la gestion d’une multitude de références, le volume des transactions, l’importance de la disponibilité en magasin, la gestion de la demande incertaine et l’obligation de traçabilité des produits alimentaires et des marchandises périssables. Tous ces élément sont autant de contraintes nécessitant efficacité et flexibilité dans le processus métiers et l’EDI grande distribution.

Dans la grande distribution, le moindre retard ou accroc dans la chaîne d’approvisionnement affecte directement le niveau de service auprès du client final.

Un secteur pionnier dans l’EDI

Ce secteur a été l’un des premiers à automatiser les échanges de documents, commandes et factures clients, parfois par le biais de centrales d’achat. Celles-ci ont favorisé l’émergeance de l’EDI grande distribution.

Par la suite, l’automatisation de la réception des avis d’expédition électroniques a été la solution pour désengorger les quais de réception des entrepôts suite à l’augmentation de la fréquence des livraisons.

La généralisation des flux EDI grande distribution a permis de gagner du temps et de mieux connaître l’état des stocks. En conséquence, la réactivité de l’entreprise face aux imprévus a s’est grandement améliorée.

Pour que l’ensemble des échanges commerciaux fonctionne parfaitement, l’un des enjeux importants de ce secteur d’activité est la synchronisation globale des données, appelée GDS (global data synchronisation).

Chaque fournisseur doit fournir un fichier référence de ses marchandises avec toutes les informations sur les produits, les codifications, les autorisations, les prix et les promotions.

Les scénarios EDI grande distribution utilisés dans le secteur

Un scénario EDI classique

Le scénario EDI classique entre la grande distribution et ses fournisseurs est l’envoi des bons de commande (ORDERS EDIFACT) et la réception des bons de livraison (DESADV EDIFACT) et factures (INVOIC EDIFACT) correspondants.

En Europe, la norme EDIFACT est la plus généralement utilisée dans les industries. GS1 a pour mission de gérer la mise en œuvre globale des codes-barres dans les messages standardisés.

Dans le cas du cross-docking, le fournisseur doit livrer à un seul entrepôt des produits regroupés en lots distincts et destinés à des lieux finaux différents. On utilise alors des commandes et avis d’expéditions allotis.

NOTA BENE : les commandes alloties sont aussi adressées par voie électronique dans le format EDI ORDERS (et DESADV pour les avis d’expédition correspondants).

Le message DESADV est le message clé pour la traçabilité alimentaire. Il permet de rapprocher chaque palette des numéros de lots et des dates limites de consommation.

NOTA BENE : concernant la facturation électronique, la dématérialisation fiscale, possible grâce à un système informatique adapté, est largement répandue dans ce secteur. En effet, elle répond aux besoins de traitement et d’archivage de gros volumes de documents, à moindre coût.

Focus sur la gestion partagée des approvisionnements en EDI grande distribution

La GPA (gestion partagée des approvisionnements) est une forme d’organisation dans laquelle les prestataires logistiques s’occupent conjointement de la gestion des approvisionnements.

La GPA permet une approche collaborative de la gestion de la chaîne logistique avec une diminution des niveaux de stocks, des délais d’approvisionnement et du coût total de la supply chain. 

On trouve deux variantes à la GPA :

  • le VMI (Vendor Managed Inventory): le fabricant assure seul la responsabilité du réapprovisionnement en fonction des données de ventes qui lui sont transmises. C’est le mode d’approvisionnement principal dans le secteur particulier du retail ;
  • le CMI (Co-Managed Inventory) : le fournisseur propose au distributeur un réapprovisionnement suivant des règles préalablement établies, mais l’approbation du distributeur est obligatoire avant toute livraison.

NOTA BENE : les messages EDI utilisés en GPA sont les inventaires de stock (INVRPT) et données de vente (SLSRPT). Le fournisseur propose ensuite un approvisionnement via une ORDER proposition et reçoit en retour une ORDER confirmation.

Quel avenir pour l’EDI grande distribution ?

Evolution des habitudes des consomateurs

Recul des hypermarchés, développement du e-commerce, explosion des drives et des magasins de proximité, livraison à domicile, crises sanitaires, gaspillage alimentaire, demande de transparence… Les enseignes sont constamment contraintes de se réinventer, notamment côté web.

Pour faire face à ces nouveaux défis, il est important de disposer, au moment où l’on en a besoin, d’informations complètes, fiables et à jour concernant les produits.

Côté solution EDI grande distribution, cela signifie enrichir les informations des produits de grande consommation et les rendre plus qualitatives.

Mise en place d’une supply chain fiable, performante et réactive

Dans toutes les mutations qui les attendent, les entreprises de la grande distribution devront aussi pouvoir s’appuyer sur une supply chain fiable et flexible. Ceci va naturellement vers la mise en place de protocoles de communication et des partenariats plus étroits entre fournisseurs et distributeurs.

Récupérer automatiquement les états de stocks des fournisseurs et communiquer avec eux via internet et des solutions Web sont des pistes d’évolution future.

L’EDI est majoritairement utilisé par les acteurs du secteur et s’approche de son degré maximal de maturité. Face à la complexité accrue des chaînes logistiques et au besoin d’une transmission de données en temps réel, l’heure est peut-être venue de franchir un nouveau cap et de se tourner vers un domaine plein de promesses : la blockchain.

L’objectif des acteurs de la grande distribution et de leurs fournisseurs est de fournir aux clients finaux le bon produit, au bon endroit, au bon moment et au bon prix. Cela ne serait pas possible sans des échanges B2B informatisés et efficaces, qui sont aussi la clé pour répondre aux défis du futur.

Expert de l’EDI dans le marché de l’automobile, Tenor est aussi un acteur majeur de l’EDI grande distribution. Si le sujet vous intéresse consultez cette excellent article sur l’EDI logistique et la Supply Chain. De même contactez nos équipes pour calibrer votre projet.


Contactez-nous au 04 81 91 79 99

Ou remplissez le formulaire ci-dessous


Supplier EDI Onboarding ou comment embarquer l’ensemble de vos fournisseurs en EDI ?

Entamer une démarche de Supplier EDI Onboarding (déploiement EDI fournisseurs) est un atout stratégique pour vos échanges commerciaux. En effet, le fait d’échanger des données de manière informatisée via des documents dématérialisés, comme des factures numériques par exemple, comporte un avantage considérable pour votre entreprise. Votre gestion commerciale est facilitée grâce à des solutions logicielles innovantes. C’est le cas, par exemple pour la dématérialisation des factures.

Entrer dans une démarche Supplier EDI Onboarding ne se résume pas à un choix technique de solution EDI. Voici quelques pistes pour transformer cette démarche en une vraie success story.

Les enjeux d’un déploiement réussi

Mettez en place de flux EDI fournisseurs

Mettre en place les flux EDI fournisseur, c’est bien. Mais déployer les échanges électroniques avec l’ensemble de vos fournisseurs, petits et grands, et automatiser 100% des échanges de documents du processus purchase-to-pay, voilà un moyen significatif de gagner du temps et de réduire les coûts dans votre entreprise.

Pour bénéficier des gains de l’EDI achat, il faut viser le déploiement de tous les fournisseurs : c’est le processus « Déploiement EDI fournisseurs » ou Supplier EDI Onboarding .

Augmentez les bénéfices de l’EDI en systématisant le déploiement EDI fournisseurs

L’Echange de Données Informatisé maximise ses bénéfices lorsque le nombre de transactions et de messages entre interlocuteurs augmente. Plus le nombre de messages échangés et de partenaires est important, plus les avantages sont significatifs pour votre entreprise.                             

Les avantages sont d’autant plus importants que les transactions sont nombreuses et que les messages déployés sont pertinents pour votre entreprise. 

Conseil : pensez à l’ensemble des documents papier échangés avec vos fournisseurs, de l’envoi des bons de commande à la réception des bons de livraison et des factures électroniques, voire même à la dématérialisation fiscale.

Rationalisez les phases de déploiement

La phase de déploiement doit être simple, efficace et rapide pour économiser les efforts auprès de vos équipes et trouver rapidement la rentabilité attendue.

La vitesse d’intégration des fournisseurs est le facteur important de la réussite de votre projet.

Une fois votre plateforme EDI prête, les étapes suivantes doivent être systématiques avec chaque fournisseur : plan de communication, enregistrement et connexions, tests de conformité, certification pour chaque scénario, phase de double flux (papier et voie électronique) et enfin phase de production.

Il est important de choisir des outils qui permettent un suivi efficace et le paramétrage simple de chaque fournisseur au cours du déploiement.

Conseil : l’accompagnement de votre service Achat est indispensable pour la réussite de ce projet d’entreprise.

Les clés du succès du Supplier EDI Onboarding

Voici quelques idées pour transformer votre déploiement EDI fournisseur en véritable onboarding.

Les guidelines EDI

Construisez votre cahier des charges EDI. Diffusé à vos fournisseurs en amont du déploiement, il évitera les incompréhensions et simplifiera les phases de test.

Il peut être constitué d’un contrat d’interchange, document contenant les types de message utilisés, la fréquence, les protocoles de communication possibles, les identifiants, les procédures de back-up.

Vos guidelines EDI doivent décrire par message le format standard choisi, le format EDI attendu ainsi que les données obligatoires pour votre système d’information.

Conseil : faites apparaître les différents scénarios fonctionnels et la syntaxe EDI correspondante dans vos spécifications.

Les plans de communication de votre Supplier EDI Onboarding

La communication est une étape majeure pour réussir votre onboarding. Elle mérite une préparation soignée pour expliquer à vos fournisseurs les bénéfices qu’ils pourront eux-mêmes retirer de la mise en place de l’échange électronique des données, et ce que vous attendez d’eux. Dans le cadre de votre projet de déploiement EDI fournisseurs (Supplier EDI Onboarding).

Le plan de communication doit être adapté aux différentes vagues de déploiement.  Après avoir évalué le potentiel fournisseur global, regroupez les fournisseurs par chiffre d’affaire et volume de transaction et privilégiez d’abord les fournisseurs stratégiques.

Conseil : communiquez plusieurs fois, au fur et à mesure de l’avancement du déploiement.

Les plateformes d’autotest

En fonction du nombre de fournisseurs impliqués, il peut être pertinent de prévoir la mise en place de plateformes d’autotest comme celles d’Amazon ou de Wolkwagen. Ces plateformes de certification permettent aux fournisseurs de tester eux-mêmes la réception et la syntaxe du message EDI.  

Un rapport d’erreur est automatiquement généré si la syntaxe est incorrecte, permettant ainsi à l’émetteur du message d’apporter les corrections nécessaires sans solliciter l’équipe de déploiement côté client. Grace à ce système de vérification, l’intégration est assurée avant le feu vert pour passage en production.

Conseil : préparez quelques messages de test (un par scénario fonctionnel) qui permettront à vos fournisseurs d’optimiser leur phase de certification.

Proposer une alternative en Web EDI

Votre objectif est d’automatiser le traitement de toutes les transactions de vos fournisseurs en EDI. Cependant, certains ne sont pas équipés en EDI, notamment les petites entreprises. En leur offrant la possibilité de consulter ou de saisir leurs documents commerciaux via une solution logicielle, sur un portail web, vous bénéficiez de l’automatisation des échanges avec votre système informatique via internet, et cela quel que soit le fournisseur.

Conseil : grâce à un web EDI, intégrez immédiatement l’ensemble des documents dans votre ERP. L’apport est immédiat pour vos utilisateurs et le déploiement EDI peut continuer indépendamment.

Une équipe onboarding dédiée

Pour assurer le succès du déploiement, une équipe dédiée doit assurer le suivi des fournisseurs et garantir que les exigences soient respectées. Ce rôle peut être assuré au sein de votre entreprise ou délégué auprès de votre prestataire EDI.

Conseil : économisez du temps et des efforts en confiant vote Supplier EDI Onboarding (Déploiement EDI fournisseurs) à un partenaire qui facilitera le processus et garantira le respect des délais.

Les entreprises parient sur les flux B2B pour gagner en efficacité, compétitivité et réduire les coûts dans la chaîne d’approvisionnement. Pour réussir et avoir tous les gains de l’EDI, la méthode de déploiement est importante : agilité, efficacité et rapidité en sont les piliers.

Tenor accompagne ses clients depuis plus de 30 ans dans le déploiement de leurs EDI fournisseur à l’instar de son service EQP qui assure la validation, et l’homologation des fournisseurs. Contactez nos experts pour lancer votre projet de Supplier EDI Onboarding.


Lancez votre projet aujourd’hui, contactez-nous

API : une forme d’EDI en service web

L’EDI en service web est idéal pour faire communiquer des applications entre elles. Bien souvent, en tant que développeur web, on se pose la question d’utiliser des flux EDI standards ou bien des services web dédiés. Les deux approches se complètent bien. Ce petit tour d’horizon va vous aider à y voir plus clair afin d’effectuer le meilleur choix. Vous aurez également l’occasion de visualiser comment les implémenter concrètement pour votre site web, et générer, de cette manière, une meilleure expérience pour vos clients.

Qu’est-ce qu’une API et un service web ?

Qu’est-ce qu’une API?

Une API (Application Programming Interface) est une interface par laquelle un logiciel offre des services à d’autres logiciels. Elle permet l’appel de fonctions internes à une application pour qu’un programme puisse interagir et échanger avec un autre.

Lorsque cette action implique l’envoi de données par un réseau, les services web entrent en jeu.

Tous les services web sont des API mais toutes les API ne sont pas des services web.

Qu’est-ce qu’un service Web?

Un web service, ou service web en français, est un programme informatique qui permet la communication et l’échange de données entre des applications distantes, à travers Internet.

Ainsi les applications peuvent dialoguer et appeler des fonctions à distance, indépendamment des plateformes et des langages sur lesquels elles reposent.

Ce type de communication se base sur le principe standard des demandes et des réponses. Il s’effectue avec des messages au format XML principalement. HTTP est le protocole de communication le plus souvent utilisé.

Les services web peuvent être de trois types : SOAP (Simple Object Access Protocol), REST (Representational State Transfer) ou XML-RPC.

Astuce : l’utilisation du protocole http permet de s’affranchir des réseaux spécialisés payants.

Quand utiliser votre EDI en service web ?

L’EDI demeure le moyen le plus robuste et fiable pour échanger des données en masse entre des systèmes d’information différents. Avec les standards, on bénéficie d’un large choix de documents commerciaux déjà définis, en particulier dans les processus Order-to-cash, Purchase-to-pay et tout au long du cycle de la Supply Chain.

Pour les entreprises travaillant avec plusieurs prestataires logistiques, le déploiement des standards EDI évite le développement d’autant de services web que de portails distants.

En fonction de votre système d’information et des volumes d’échanges

Toutefois, en fonction des volumes de données et de la disparité des systèmes impliqués, votre architecture idéale fera sans doute appel à l’Échange de Données Informatisé complété par des services web.

Certains donneurs d’ordre ne laissent pas le choix en mettant en place des portails accessibles uniquement via leurs API.

A noter : des ERP comme CEGID ou MS Dynamics disposent nativement d’API pour échanger des données avec des logiciels externes.

Les services web donnent la possibilité d’effectuer des interactions globales. Ils apportent les fonctionnalités d’un portail et l’accès à de nouveaux types de transactions, souvent plus orientées utilisateurs.

Optimisez votre entrepôt (WMS) et votre transport (TMS) en ouvrant votre ERP vers l’extérieur et visualisez ce qui se passe. Vous pouvez consulter toutes les informations en temps réel. 

Les connexions via API se font en temps réel, sans plateforme intermédiaire : la visibilité sur les données est instantanée.

EDI en service web pour gérer les exceptions

Avec l’utilisation d’une API web, vous voudrez peut-être pouvoir gérer des exceptions avec vos clients, ce qu’il est difficile de configurer en EDI. Vous pouvez aussi afficher les informations de suivi d’expédition, rendues accessibles par votre prestataire logistique via son application web. Vous avez même la possibilité de récupérer les données du portail d’un fournisseur pour créer et alimenter des statistiques de niveau de service.

Conseil : l’utilisation des API d’un portail peut nécessiter de faire évoluer ses développements avec le cycle de vie du portail. Renseignez-vous auprès de votre partenaire sur les évolutions prévues à court ou moyen terme.

Exemple d’utilisation avec la plateforme Chorus

Chorus PRO est le portail public de l’Etat sur lequel transiteront progressivement l’ensemble des factures électroniques à destination du service public. Il s’agit là d’un portail mutualisé, pour tous les fournisseurs et toutes les administrations publiques.

L’objectif de l’Etat est de dématérialiser 100% des factures qui lui sont adressées selon un échéancier qui a démarré le premier janvier 2017 et qui s’est achevé le premier janvier 2020.

En EDI classique

En mode EDI classique, les fournisseurs de la sphère publique adressent les factures dématérialisées sous forme de fichiers normalisés, et reçoivent en retour un accusé émis par Chorus.

En web service

Par service web, vous obtenez en sus des informations concernant le suivi de la facture : il est possible de retrouver des factures selon une recherche multicritères, de récupérer la visualisation PDF générée par Chorus Pro et l’historique de traitement.

L’API de Chorus Pro permet une remontée d’informations plus complète vers votre outil de facturation, pour un meilleur suivi par vos utilisateurs. Les entreprises cherchent à apporter davantage de services à leurs clients. Dans ce contexte qui tend vers des écosystèmes informatiques de plus en plus ouverts et interopérables, les services web sont certainement le meilleur moyen de connecter deux applications.

Depuis plus de 30 ans Tenor vous accompagne dans la dématérialisation de vos factures et dans la mise en place de vos EDI en SaaS, en WebEDI ou même OnPremise. Parcourez sur cette page toutes nos solutions EDI. Re-découvrez aussi cet excellent article sur l’automatisation des factures pour Chorus Pro ou encore celui-ci sur le piste d’audit fiable. De même, n’hésitez pas à nous contacter afin de valider la faisabilité de votre projet.


Lancez votre projet d’EDI en service web dès aujourd’hui. Contactez nous:

Déploiement EDI quelle stratégie adopter pour les sous-traitants?

Le déploiement EDI est un outil majeur de l’évolution de toute entreprise. en effet, vos clients désirent souvent mettre en place des flux EDI ou la dématérialisation des factures. Cela, afin d’échanger des données de manière informatisée. L’objectif est double : répondre à leurs demandes et viser un système EDI performant pour votre entreprise. On vous donne quelques conseils sur comment développer votre stratégie de déploiement EDI, et quels sont les pièges à éviter.

La logique des donneurs d’ordre et fournisseurs dans le déploiement EDI

D’une manière générale, le donneur d’ordre est la personne ou l’entité qui prend l’initiative d’une opération de déploiement EDI.

En EDI (Echange de Données Informatisé), le donneur d’ordre est celui qui commande des produits, du transport, ou de la logistique, à un fournisseur ou à un prestataire. Bref, il s’agit souvent du client.

Bien souvent, le client est en position d’imposer son propre plan de déploiement EDI à ses fournisseurs. De fait, il choisit les messages à échanger et le planning de mise en place.

Pour chaque message, le donneur d’ordre choisit le standard (EDIFACT, VDA, format XML…) et le profil d’utilisation.

En effet, de nombreuses variantes sont possibles pour un même format standard. Il convient donc de préciser les données obligatoires pour les logiciels applicatifs des partenaires, en plus de celles définies par la norme.

Un cahier des charges propre à chaque donneur d’ordre décrit la syntaxe souhaitée. Ce sont les guidelines ou contrats d’interchange.

Conseil : pour toute demande de partenaire commercial, procurez-vous la liste des documents commerciaux concernés, les guidelines correspondantes (avec quelques exemples) ainsi que les protocoles de communication possibles.

Evitez les erreurs classiques lors de votre déploiement EDI

Pour entretenir une bonne relation commerciale, il faut répondre aux demandes des clients. Mais n’oublions pas toute la plus-value que peut gagner votre entreprise avec un système EDI bien construit et efficace, qui permet de lui simplifier la vie. Et si ce déploiement était l’occasion de satisfaire les clients externes et internes à la fois ?

Non au plat de spaghetti

S’il est vrai que pour un même type de message, chaque client demande son propre format EDI (contrat d’interchange), il faut optimiser vos flux d’information entre votre système informatique et la plateforme EDI.

Avant de se lancer dans la mise en place et les tests avec vos partenaires, il est important d’avoir élaboré en interne des fichiers pivots.

Les fichiers pivots sont les fichiers applicatifs intermédiaires intégrés ou exportés par votre logiciel de gestion et dont les données sont converties au format EDI. Ils contiennent l’ensemble des données informatiques nécessaires à votre système de gestion pour un type de transaction.

Dans le cas de l’ERP SAP, les fichiers d’interface existent déjà, ce sont les IDOCS.

On vise un format de fichier pivot par message. Il doit être générique (éviter les particularités clients), complet, et documenté dans des spécifications.

Conseil : utilisez l’ordre du processus Order-to-Cash pour implémenter vos interfaces. Vos bons de livraison et factures électroniques seront plus fiables si les commandes ont été intégrées automatiquement.

Une fois les fichiers d’interface implémentés, un tronc commun existe entre vos systèmes d’information et le traducteur EDI.

Les guidelines de vos clients ne sont plus que des variantes gérées dans le mapping EDI.

Conseil : construisez des formats de fichiers évolutifs, c’est-à-dire offrant la possibilité de rajouter des données sans devoir changer la structure. Ceci évitera les impacts futurs sur les programmes de traduction EDI.

Fixez votre ligne de déploiement

Il est possible que les demandes de vos partenaires commerciaux arrivent simultanément et que vous ne puissiez pas toutes les satisfaire en même temps.

Même en gardant un rythme soutenu, il va falloir prioriser.

Si tous vos pivots ne sont pas encore prêts, optez pour un déploiement par type de messages.  

Par exemple, consacrez-vous à l’implémentation des bons de commande ou des avis d’expédition avec tous les clients intéressés. De cette manière, même partiellement, chaque client avance sur son projet EDI avec vous.

Conseil : en toute logique, un donneur d’ordre cherche à déployer en premier les messages lui apportant le meilleur retour sur investissement. Calculez vos propres gains par message pour comprendre où placer les efforts en premier.

Le choix du déploiement EDI est souvent une contrainte sectorielle

Votre secteur d’activité déterminera si ce type de déploiement est possible ou non.

Dans l’industrie automobile, l’ensemble des messages doivent être opérationnels sur les plateformes d’autotest pour obtenir l’accord de mise en production par le client.

Si tous les pivots de votre système d’information sont opérationnels, un déploiement client par client est possible.

Priorité alors aux échanges commerciaux avec les clients grands comptes. Quitte à utiliser les solutions Web EDI proposées par les autres clients pour commencer à remplacer les documents papier pendant la période de transition.

Une fois tous vos échanges électroniques déployés, ce sera la façon d’interfacer de nouveaux clients.

Conseil : associez votre service commercial, qui pourra se servir de l’argument EDI lors de négociations, ou vous avertir d’une situation tendue à débloquer par le biais de l’EDI.

N’oubliez pas vos fournisseurs

Chaque entreprise est le donneur d’ordre d’un ensemble de fournisseurs. A votre tour, élargissez les bénéfices de votre système EDI en embarquant vos propres fournisseurs.

Conseil : soyez actif dans les groupes de normalisation et gardez le contact avec les équipes B2B de vos partenaires.

Devoir s’interfacer en EDI avec vos clients est une belle opportunité de construire votre propre système d’Echange de Données Informatisé. En parallèle du déploiement, listez vos besoins, de la gestion des commandes à la dématérialisation fiscale. Et gagnez la partie en construisant la plateforme qui apportera toute la plus-value de l’EDI à votre entreprise.

Tenor vous accompagne dans la mise en place de votre EDI fournisseur depuis plus de 30 ans. Découvrez cet excellent article sur l’Onboarding et nos services EDI pour approfondir le sujet. De même, vous pouvez contacter l’un de nos experts pour identifier vos besoins en EDI.


Contactez-nous : +33 481 917999

L’EDI logistique au service de la performance de votre supply chain

L’EDI logistique permet d’optimiser sa supply chain, autrement dit sa chaîne d’approvisionnement globale. L’objectif est souvent de chercher le meilleur ratio entre taux de service et réduction des coûts. La mise en place des flux EDI standardisés est une solution logistique qui permet d’améliorer ces deux points, et de cette manière, vous apporter une meilleure rentabilité, et une meilleure productivité. Vous l’avez compris, votre performance logistique en est nettement améliorée.

Découvrez comment utiliser l’Échange de Données Informatisé comme levier de performance dans votre supply chain management avec l’EDI logistique.

Bien codifier son EDI logistique pour tracer, tout au long de votre supply chain

Les standards d’identification sont indispensables pour automatiser votre gestion des flux (flux informatiques et flux de transport). Ils vous permettent de suivre les produits tout au long de la chaîne d’approvisionnement.

Les unités logistiques et les unités consommateurs sont identifiées à la source, à l’aide d’un code-barres et sont associées si besoin au numéro de lot ou de série.

En établissant les liens entre ces codes, vous assurez une traçabilité fiable du début à la fin de la chaîne.

Le GTIN ou Global Trade Item Number

Le Global Trade Item Number (souvent appelé code EAN) est le code d’identification des unités consommateurs.

Il est composé de 13 chiffres, et on le représente sous forme de code-barres sur les étiquettes.

Un code EAN peut aussi marquer les colis et cartons. Dans ce cas, il doit être différent du code EAN des produits finis.


Conseil : pour éviter les rejets, toute création et modification de GTIN doit être connue par votre client avant la livraison des biens.


Le SSCC ou Serial Shipping Container Code

Le Serial Shipping Container Code est la carte d’identité des unités logistiques.

Ce code est composé de 18 chiffres et répond à une norme internationale. Il identifie de manière unique les caisses, palettes et colis.

Le code SSCC peut être transposé dans un code-barres GS1-128 ou une étiquette EPC/RFID pour reconnaître et suivre avec agilité les unités d’expédition de façon informatisée.


Conseil : dans le cas de sous-traitance ou prestation logistique, c’est le créateur de l’unité d’expédition qui attribue le code SSCC.


Le GLN ou Global Location Number

Le Global Location Number permet de déterminer les lieux.

Ce code de 13 chiffres vous permet d’identifier, sans confusion possible, les différents acteurs de votre supply chain (usine, entrepôt, siège social, plateforme logistique, prestataires). De fait, il apparait en clair dans votre EDI logistique.

L’étiquette logistique

L’étiquette d’expédition rassemble l’ensemble de ces codes. Elle est divisée en 3 parties : les informations sur le produit, sur le client et sur l’expédition / les modes de transport.

Scannée aux différentes étapes de la chaîne logistique, elle permet de reconnaître les produits sans aucune ambiguïté et de tracer leurs mouvements. Ceci permet également d’estimer les délais de livraison exacts.

L’utilisation du standard GS1 pour éditer les étiquettes permet leur lecture et leur réutilisation par l’ensemble des acteurs de la chaîne logistique globale.


Conseil : optez pour un système d’impression et de lecture automatique des étiquettes logistiques. Des règles précises existent pour une lisibilité optimale de vos étiquettes et codes-barres afin d’éviter les erreurs, les retards ou les litiges.


Optimiser la livraison avec l’EDI logistique

L’automatisation des échanges d’informations depuis votre système d’information (ERP ou WMS) est une véritable valeur ajoutée. En effet, elle vous apporte des gains en temps et en fiabilité. D’autant plus que cela est indispensable pour améliorer votre relation client, et pour livrer vos biens de manière optimale.

Intérêt du message DESADV

Le DESADV est l’Avis d’Expédition Electronique. Il décrit le contenu de la livraison. C’est l’élément essentiel pour simplifier et fluidifier les livraisons lors de l’export.

On a usage de dire qu’il est envoyé « au cul du camion », c’est-à-dire à la fermeture des portes de l’expédition.

Ce message EDI reprend en détail les informations des expéditions, et liste les codes SSCC réellement expédiés. Il informe donc le destinataire de ce qu’il va recevoir et vous permet de préparer la facture. Il n’y a plus qu’à scanner les unités logistiques à réception de la marchandise pour faire le rapprochement.

Fluidité et fiabilité à réception grâce à l’EDI logistique

Avec l’EDI et l’étiquette standard, les unités d’expédition sont scannées et identifiées de façon unique. Le gain de temps à réception est considérable : plus de saisie manuelle, plus de ré-étiquetage et les contrôles sont automatisés.

Les camions sont déchargés plus rapidement : le temps moyen d’une réception passe de 1h en traitement manuel à 30 minutes avec l’EDI ! (Selon GS1)

La remontée d’information au donneur d’ordre est plus précise et plus fiable. L’étiquette logistique assure le lien et la cohérence entre les flux de marchandises et les flux d’information.

Le marquage des unités d’expédition et des cartons facilite l’éclatement à la réception des marchandises de flux tendus, notamment pour les palettes hétérogènes et alloties.

 

Transport et chaine de d’approvisionnement logistique

Pour répondre aux exigences du marché, les secteurs de la logistique et du transport routier sont continuellement soumis aux nouvelles technologies.

Ceci associé à un système EDI logistique optimal, les chaînes logistiques gagnent en performance. La vision sur le niveau des stocks des entrepôts est meilleure. Le service est plus transparent et rapide pour le client final, qui s’y retrouve au niveau de ses coûts.

Les messages EDI ORDERS, HANMOV, INSDES, DESADV, RECADV, IFCSUM, IFTSTA et INVRPT permettent la visibilité totale sur la chaîne logistique globale.


Conseil : pour une meilleure gestion des stocks et le contrôle des flux logistiques, pensez à la mise en place de flux EDI entre donneur d’ordre, prestataire logistique et l’entreprise de transport (transporteur).


L’EDI et les standards de codification sont essentiels pour l’optimisation de votre supply chain, notamment dans le cadre d’une démarche de Juste-A-Temps (JAT). L’échange d’informations fiables en temps réel, souvent en 24/7, apporte visibilité, flexibilité et réactivité afin de vous garantir une meilleure satisfaction client et réduire les coûts de votre chaîne d’approvisionnement. C’est donc un élément indispensable de votre gestion logistique !

Tenor vous accompagne dans la mise en place de vos EDI logistiques et de l’ensemble de vos flux depuis plus de 30 ans. Découvrez aussi cet article sur le déploiement edi fournisseurs pour approfondir le sujet. Contactez-nous pour échanger avec nos experts et identifier vos besoins EDI.


Comment choisir son prestataire EDI ?

Choisir son prestataire EDI, une opportunité stratégique

Amélioration de l’efficacité de votre système de gestion, optimisation de vos processus métiers, diminution des coûts… Autant de bénéfices attendus avec le déploiement l’EDI qui dépendent de la solution choisie.

Pour l’image donnée à vos partenaires commerciaux et à l’ensemble de vos utilisateurs, sécurité et fiabilité se doivent d’être au rendez-vous de la future solution EDI.

Au global, la mise en place puis la maintenance d’une plateforme EDI requiert un niveau d’expertise élevé qu’il ne faut surtout pas confier au premier venu.

D’autant plus qu’il s’agit souvent d’un engagement dans la durée.

Analyser et comprendre vos besoins EDI

La seule notion de coût ne suffit pas à sélectionner votre futur prestataire.

Définissez quelle sont vos exigences en ce qui concerne votre futur système EDI ainsi que la valeur ajoutée qu’il va vous apporter.

Il est important de vous poser un certain nombre de questions :

  • Quel type de déploiement envisagez-vous ?
  • Quels autres services que l’automatisation de flux attendez-vous de la plateforme EDI ?
  • Mettrez-vous en place la dématérialisation fiscale des factures ?
  • Quelle quantité de flux EDI sont concernés ?
  • Votre cœur de métier nécessite-t-il des échanges en « temps réel» et en 24/7 ?
  • De quels types de tableaux de bord et de visibilité auront besoin vos utilisateurs ?

Il ne reste plus qu’à sélectionner les prestataires EDI répondant point par point à vos attentes.

Pour faire une première sélection en fonction de votre filière métier et des prestations proposées, GS1 France met à disposition sur son site la liste des offreurs de solution EDI .

Choisir votre prestataire EDI

Solution adéquate et qualité de service

Il s’agit de trouver la solution facilement intégrable avec votre système informatique ou votre ERP, et qui couvre l’ensemble de vos besoins.

Que l’on opte pour une solution externalisée en mode Saas, une solution logicielle ou encore du Web EDI, on choisira une solution multi standards et multi protocoles de communication pour pouvoir échanger avec tous les partenaires.

Si votre entreprise a des activités dans plusieurs pays, la solution EDI doit pouvoir fonctionner à l’international et en conformité avec les contraintes techniques et légales des pays concernés, notamment pour la facture électronique.

Il faut aussi se pencher sur la solidité et la pérennité du fournisseur EDI :

  • Connait-il votre secteur d’activité et y a-t-il déjà plusieurs références ?
  • Est-il certifié ?
  • A-t-il fait ses preuves ?
  • Garantit-il vos obligations légales dans le cadre de la dématérialisation des factures notamment au niveau de l’archivage ?
  • Les clients qui utilisent ses solutions et ses services sont-ils satisfaits ?

CONSEIL : Assurez-vous que le prestataire EDI mettra à votre disposition les ressources nécessaires à la construction de votre système EDI tel que vous l’attendez et dans les délais impartis.

De bonnes capacités techniques

Une plateforme EDI qui fonctionne sans erreur, c’est un vrai bonheur et une véritable valeur ajoutée pour vos systèmes d’information.

Mais une plateforme EDI qui dysfonctionne cela peut nuire fortement a votre productivité et à vos relations avec vos partenaires commerciaux.

D’où l’importance de choisir un prestataire EDI dont l’infrastructure et les connaissances techniques sont sérieuses et garantissant des SLA corrects.

Le Service Level Agreement est un document contractuel engageant le prestataire à assurer un certain niveau de service et un taux de disponibilité de ses plateformes. Cet article du Journal du Net vous en dit plus sur les SLA. 

Un support ou service technique fiable

Une fois vos premiers flux EDI déployés, l’équipe support sera votre principal interlocuteur.

Monitoring, gestion des erreurs, fiabilité des réponses, correction des erreurs récurrentes, réactivité…. des points à connaitre avant de s’engager.

CONSEIL : Vérifiez si le support est disponible dans les langues de vos utilisateurs et si la plage horaire couvre vos besoins.

L’outil de suivi des flux joue également un rôle important.

Ergonomique et accessible à tout moment, il permettra à vos utilisateurs d’être autonomes pour consulter leurs documents.

La tarification des services EDI

Le volume de données échangé défini souvent le prix. Ensuite peuvent s’ajouter des coûts liés à l’utilisation de tel ou tel réseau de communication. (ENX – OFTP)

Certains prestataires peuvent proposer des abonnements forfaitaires.

CONSEIL : Comparez les différentes offres et faites des hypothèses quant au développement futur de vos échanges EDI. Vous opterez ainsi pour la tarification la plus avantageuse.

Une vision à long terme de vos EDI

Rien n’est figé dans un système EDI. Vous recevrez des demandes d’évolution de vos partenaires. De même vous souhaiterez en apporter pour optimiser vos flux.

Vous déploierez de nouveaux messages ou vous vous connecterez à de nouveaux partenaires.

Votre prestataire de services EDI doit être capable de répondre à ces demandes de changement. De plus, il offre à tout moment les dernières technologies et une inter-opérabilité complète. Cela permettra de répondre à ces déploiements futurs.

La mise en place de l’EDI promet beaucoup de bénéfices pour votre entreprise. Néanmoins, la solution choisie offre un service de qualité dans lequel le rôle du prestataire EDI est crucial.

Alors le moment est venu de faire le bon choix !

Depuis plus de 30 ans, Tenor accompagne les entreprise des secteurs de l’industrie, de l’automobile et de la grande distribution dans leur déploiement EDI et EDI fournisseurs. Si ce sujet vous intéresse consultez cet article sur le déploiement fournisseur ou contactez-nous pour échanger sur votre projet EDI.

Lancez votre projet EDI dès aujourd’hui, contactez-nous :

TENOR fait l’acquisition de l’offre EAI, DATA EXCHANGER (dex) auprès de l’éditeur ARTAUD COURTHÉOUX ET ASSOCIÉS (ACA)

Reconnu depuis plus de 30 ans dans le domaine de l’EDI (Echange de Données Informatisé) de par son fort succès et de son expertise, avec un chiffre d’affaires de 4 millions d’euros en 2018. Afin d’accélérer sa croissance et d’étendre le champ de son offre, Tenor EDI Services fait l’acquisition de l’offre DEX auprès de l’éditeur français ACA.

Continue reading « TENOR fait l’acquisition de l’offre EAI, DATA EXCHANGER (dex) auprès de l’éditeur ARTAUD COURTHÉOUX ET ASSOCIÉS (ACA) »

TENOR EDI membre du Technical Committee d’ODETTE

TENOR est désormais membre du Technical Committee d’ODETTE, organisation européenne dont GALIA est le représentant français.

Les projets en cours de discussion concernent :

– conférence ODETTE 2017 a BERLIN
– la Gestion des emballages vides et des accessoires
– l’e-Invoicing
– l’utilité de la RFID

En Russie, Tenor compose un webEDI sur mesure pour Nissan

Quand Nissan veut installer une application webEDI pour son usine en Russie, c’est tout naturellement qu’il se tourne vers Tenor.
En effet, l’entreprise,  spécialisée dans l’EDI du secteur automobile, s’est taillé une solide réputation de concepteur de solution web «sur mesure», qui répond simplement et efficacement aux différentes contraintes russes.

Continue reading « En Russie, Tenor compose un webEDI sur mesure pour Nissan »

Nouvelle fonctionnalité dans eCar WEB EDI

Depuis le 2 Septembre TENOR a mis à votre disposition sur la plateforme eCar Web EDI, un nouvel écran de gestion pour: « Les Restes à Livrer ». Cet écran va vous permettre de gérer plus facilement les reliquats tout en respectant les règles de vos clients.

Désormais, lorsque vous livrez partiellement une demande ferme, une nouvelle liste apparaitra en-dessous de vos listes à servir. Cette liste contient l’ensemble des besoins fermes non traités. Vous pourrez ainsi traiter vos reliquats soit en ajoutant les restes à livrer sur une liste à servir soit en créant un nouvel avis d’expédition.

Continue reading « Nouvelle fonctionnalité dans eCar WEB EDI »